Histoire

Henry_II_duc_de_Lorraine_00184  Henri II Duc de Lorraine

L’acte de fondation du village de Henriville date de 1608, quand le duc Henri II de Lorraine, d’où le village tire son nom, autorise le dénommé Antoine La Mothe ainsi que d’autres citoyens à défricher la forêt entre Farébersviller, Seingbouse, Cappel et Farschviller et à y bâtir le village. Le territoire sur lequel le village a été érigé appartenait à la seigneurie épiscopale de Hombourg Saint-Avold, et a été vendu en 1581 au duc de Lorraine.

 

Après sa fondation, la guerre de Trente Ans qui éclate en 1618 et durera jusqu’en 1648 ruina la village. En 1620, le domaine fut vendu au Capitaine Galcher pour une somme de 13 000 fl. En 1630, le village fut donné en fief au sire Carelle de Marimont. En 1635, la plupart des villages qui étaient situés de part et d’autre de la route de Metz à Sarrebruck furent dévastés par les suédois. Ceux-ci avaient établi leur camp entre Hombourg et Freyming. Les quelques habitants qui restaient dans ces villages, dont ceux de Henriville, se réfugièrent à Hombourg, ville fortifiée qui fut défendue par le colonel Wältteissen, mercenaire au service de la France, ses soldats ainsi que deux autres compagnies dépêchées par le sieur Fickier. La ville et les villages qui y trouvèrent asile avec tous leurs biens durent verser des débours à leurs protecteurs. Ceux-ci s’élevant à 4100 francs, convertis en vin, pain, viande et autres marchandises, la ville seule pris à sa charge 2000 francs et le reste de cette somme fut réparti et payé parles villages réfugiés. Henriville, alors Henrichweiller, versa quant à elle un tribut s’élevant à 20 francs. A la fin du XVIIème siècle, la Lorraine et la France se disputèrent le village. La France, alors sous le règne de Louis XIV, réclama Henriville comme dépendance du fief épiscopal de Barst. En 1687, le village ne comptait plus que 3 à 4 habitants.

 

Au XVIIIème siècle, grâce au Traité de Paris signé le 24 octobre 1718 entre le roi de France et le duc de Lorraine, le village fut rattaché à la Lorraine. Vers 1720, le fief est en la possession de la famille François. En 1790, Henriville fait partie du canton de Saint-Avold. Après la Révolution française, par un décret impérial de Napoléon 1er, la commune devint une annexe de Farébersviller le 9 décembre 1811. Plus tard, les dissensions entre les habitants des deux localités conduiront, le 14 avril 1847, à une ordonnance royale de Louis Philippe 1er et à l’indépendance de Henriville en tant que commune.

 

Pendant la deuxième guerre mondiale, le village sera évacué le 1er septembre 1939. Les ouvriers mineurs rejoindront le département du Pas de Calais et les cultivateurs celui de la Charente. La mairie, quant à elle s’est repliée à Aubeterre-sur-Dronne, en Charente. En 1940 et 1944, le village sera bombardé. On déplorera 4 victimes et 25 maisons détruites. Le village sera libéré le 22 novembre 1944.

 

imgresLe blason

 

Le blason de Henriville évoque Henri II duc de Lorraine, fondateur de la localité. De gueules à la lettre gothique H accompagnée de trois alérions d’argent disposés 2-1.

 

panneau-57316   Quelques chiffres…

 

Le 12 mars 1837, un incendie réduira en cendres 5 maisons du village avec une perte évaluée à 15000 francs.

 

Une statistique historique du département de la Moselle révèle en 1844 une population de 254 habitants. Le village est alors constitué de 55 maisons, 189 hectares de terre cultivée et 26 hectares de bois.
Henriville a vu sa population augmentée de 74% en 10 ans, de 1971 à 1982. Cette progression démographique est le résultat de la création des deux lotissements. En 1975, le village de Henriville compte 639 habitants. Il en compte 875 en 1982, 812 en 1990, 764 en 1999,  772 en 2006 et 746 au 1er janvier 2015.

 

Jusqu’en 1975, Henriville compte trois classes élémentaires. La première classe enfantine fut créée en 1976. En 1956, l’école comptait alors deux classes, 23 garçons et 25 filles.

Powered by WordPress