MUSIQUE : article du RL en date du 7 décembre 2018.

Henriville : Camille Estherri panse les maux en musique

À 23 ans, Camille Estherri jongle entre ses études de médecine et sa passion pour la musique. La jeune femme, originaire de Henriville, vient de sortir son premier album et le présentera à Farébersviller le 15 décembre.

 

«J’aide les gens à mieux vivre leur vie : je les soigne et je leur donne du bonheur. C’est comme ça que je concilie mon métier et ma passion », confie avec un large sourire Camille Estherri. De son vrai nom Christelle Grün, la jeune femme originaire d’Henriville, vient d’enregistrer son premier album, Psy’chic. Une belle aventure couplée à ses études de médecine, elle est actuellement en 6e année à la faculté de Nancy. « Je ne peux pas dissocier les deux. Mais pour moi, la musique est avant tout une passion, je n’espère pas en vivre. »

Du classico-rock

Camille Estherri fredonne depuis l’âge de 7 ans, lorsqu’elle commence à étudier le piano au conservatoire de Freyming-Merlebach. « Au bout de trois ans, j’ai arrêté. » Le reste de son parcours musical se fera en autodidacte. À l’adolescence, elle commence à composer aussi, affinant son style au fil des années.

« Mon album, c’est de la chanson française qui mêle plusieurs styles : des chansons douces ou plus pop-rock. » Du classico-rock comme elle le résume. C’est la rencontre avec Géraldine Panissié, qui a coécrit les paroles avec Camille, qui a donné naissance à cet album. « J’ai écrit toutes les musiques et la moitié des textes. Et on a financé ce projet, dont nous sommes aussi les productrices avec l’association Air Davril production. »

Article du RL en date du 13 novembre.

Article du RL en date du 29 octobre.

Henriville : l’effacement des réseaux inauguré rue de la Libération

Les travaux d’effacement des réseaux secs de la rue de la Libération, depuis l’église jusqu’à la sortie du village vers Cappel viennent d’être inaugurés ce mercredi, après une année de travaux.

Lors de l’inauguration du chantier d’effacement des réseaux, de nombreux élus et officiels se sont rassemblés rue de la Libération. Parmi eux, Nicole Muller-Becker, vice-présidente du conseil régional, Carmen Dilligent, vice-présidente du conseil départemental, Pierre Lang, président de la communauté de communes de Freyming-Merlebach, Françoise Goldité et Laurent Kleinhentz, conseillers départementaux, des élus des communes voisines, des représentants des entreprises ainsi que les élus de Henriville.

Le maire, Denis Eyl, a remercié les divers partenaires financiers : « Sans qui ce projet n’aurait pas pu aboutir ». Rappelant également les bonnes relations qui ont prévalu pendant la durée des travaux, il a souligné : « le sérieux, l’efficacité » de l’entreprise Vigilec titulaire du marché des travaux.

Une volonté des élus

Ces travaux répondent à une volonté des élus d’aménager un tronçon entier, visible « à moindre coût et sans défigurer l’ensemble ». Avec la mise en place de nouveaux luminaires à led équipés d’ampoules de 70 watts, des aménagements de massifs paysagers, ces travaux avaient aussi une visée sécuritaire avec l’installation d’un feu qui passe au rouge quand la vitesse dépasse la limitation sur cette longue ligne droite. Sans oublier l’esthétique et la valorisation du patrimoine avec la disparition des multiples câbles aériens et la rénovation des trottoirs.

Financements multiples

D’un montant total de 541 625 € HT, les travaux ont été financés par le Département, par le Conseil régional, des amendes de police, la réserve parlementaire, la Communauté de communes de Freyming-Merlebach, le Selem et par un emprunt sur 15 ans.

Dans le prolongement de ce premier tronçon, le maire a évoqué un nouveau projet avec l’enfouissement des réseaux secs de l’autre côté de l’église, en direction de Farébersviller, avec l’espoir d’être une fois encore soutenus financièrement pour mener à bien l’opération.

Novisi fête ses 15 ans.

Information.

Comme vous le savez peut-être, à partir du 12 octobre 2018, les noms de nos carburants évoluent. Cette modification s’applique à toutes les stations essence de l’Union Européenne et a pour objectif d’harmoniser l’étiquetage des carburants, pour faciliter les usages des citoyens européens, lorsqu’ils voyagent au sein de l’UE.

► Quelles sont ces nouvelles appellations ?

À la pompe, les carburants seront désormais identifiables grâce à une signalétique basée sur des formes et des lettres différentes.  

  • L’essence sera représentée par un « E » entouré par un cercle. Le « E » sera suivi du chiffre qui représente sa teneur en biocarburant : 5%, 10% ou 85%.
  • Le diesel sera représenté par un « B » entouré d’un carré. La lettre sera aussi associée à un chiffre : B7 pour 7% de biocarburant et B10 pour 10%.

Sports, culture et loisirs

Article du R.L

Agence Régionale de Santé (A.R.S.)

ARRETE du 12 juillet 2018 prescrivant la destruction obligatoire de l’Ambroisie à feuilles d’Armoise.

arrêté ARS Ambroisie

 

 

Plan canicule

 

Dans le cadre du plan national canicule, la préfecture de Moselle demande de

recenser les personnes à risques. Les personnes désireuses de participer à ce

dispositif sont priées de se faire connaître en mairie au 03 87 89 11 68

 

Lors d’une alerte à la canicule elles seront contactées quotidiennement par la

mairie afin de prendre de leurs nouvelles.

 
 
 
Passage en vigilance orange canicule pour le département des Vosges
En raison de plusieurs jours consécutifs de fortes chaleurs et alors que selon les prévisions météorologiques, la vague de chaleur actuelle devrait se poursuivre ces prochains jours, le Préfet des Vosges après avis de l’Agence Régionale de Santé Grand Est, a décidé de déclencher le niveau 3 du plan « alerte canicule ».

Pour le département des Vosges, le niveau 3 est une phase d’alerte qui répond au niveau de vigilance orange de Météo France, lorsqu’on observe 3 jours consécutifs de températures maximales supérieures à 33°C et des températures nocturnes ne descendant pas en dessous de 18°C.

canicule-orange

Objets encombrants (nouvelle formule).

Powered by WordPress